Voir la bande-annonce

Entrée 5€

Dates des séances du Cycle 2019 – 2020 :
6 novembre : CAFARD
5 février : LE TOMBEAU DES LUCIOLES
25 mars : LE GÉANT DE FER
13 mai : FUNAN

 

Histoire & cinéma, Cycle 2019-2020 :
LES GUERRES DU XXÈME SIÈCLE VUES PAR LE CINÉMA D’ANIMATION

Tout au long de l’année, laissez-vous embarquer dans un voyage à travers le temps et revivez l’Histoire avec un grand « H » !
Séances proposées, présentées et suivies d’un échange en salle avec Eric Marchand, professeur d’histoire, passionné et passionnant !

Il existe autant de diversité dans le cinéma d’animation que dans l’ensemble du 7ème art !

Et l’Histoire n’est pas absente des préoccupations des artistes de l’animation. Des films comme Persépolis, Valse avec Bachir et, plus récemment Dans un recoin de ce monde ont montré que des sujets graves pouvaient être abordés sous forme de “dessins animés”. C’est à la découverte de quelques unes de ces petites pépites que vous êtes conviés pour cette quatrième saison. Nous vous espérons nombreux pour ces rendez-vous du mercredi en vous souhaitant de belles découvertes “animées”.

LE GÉANT DE FER, film d’animation de Brad Brid – 1999 – 1h25

Quelque chose de gigantesque se profile à l’horizon. Hogarth Hugues vient tout juste de sauver un énorme robot tombé du ciel. Le jeune Hogarth a désormais un très grand ami et un problème encore plus grand : Comment garder secrète l’existence d’un géant de 15m, mangeur d’acier (avec un penchant pour les voitures de la décharge qui sont délicieuses) ? Cette mission se complique encore plus lorsqu’un agent du gouvernement un peu trop curieux arrive en ville pour chasser « l’envahisseur alien » et que les forces terrestres, maritimes et aériennes des militaires américains sont envoyées pour démolir le géant. Résultat : une incroyable aventure faite de métal, de magie, mais surtout pleine de cœur.

Un chef d’oeuvre
– Le Figaro

Ce sont la tendresse, la complicité, l’intelligence du cœur qui ont le dernier mot. Le scénario est d’une grande fraîcheur d’âme, laquelle n’exclut pas la maturité d’esprit. A cela s’ajoute un graphisme harmonieux et une animation soignée.
– Le Parisien